Graffiti


Les graffiti de l'église Sainte-Benoîte

 

 

De curieux témoignages gravés dans la pierre...


          L’église de Falvy regorge de graffiti. Ce sont des écrits ou des dessins fortuits et instinctifs gravés sur la pierre tendre. Ces graffiti sont les témoignages de notre passé. 

           L'édifice a été construit en grande partie avec des pierres taillées dans du calcaire et a ainsi, à toute époque, offert la possibilité aux hommes de graver sur les murs extérieurs, des noms, des dates, des rosaces, des étoiles, des symboles religieux…

 

pict0396.jpg

          Faute de place, il y avait souvent nécessité de "relever" certaines tombes anciennes pour en créer de nouvelles. Les fossoyeurs gravaient une petite croix dans le mur de l'église à la destruction d'une tombe, pour en garder le souvenir et assurer la pérennité de la prière en vue de son salut.

         

pict0404.jpgPetites croix latines présentant à leur base un socle triangulaire - Chapelle Marie de Luxembourg

 

          Ces petites croix ont été gravées dans la pierre pour implorer directement la protection divine ou au travers d'un saint personnage, ou en signe de reconnaissance.

            Enfants malades, famines, épidémies, nos ancêtres sollicitaient l'intercession des saints et demandaient l'aide de Dieu.

             La représentation de la croix est le graffiti que l'on rencontre le plus sur nos églises du pays de Somme.


pict0409.jpg

Petit cadran méridional circulaire au tracé correct et à la chiffraison effacée - Croisillon Sud


pict0398.jpgDessin représentant une église - Chapelle Marie de Luxembourg

 

           Il semblerait que les églises qui comportent beaucoup de graffiti, possèdent ou ont possédé un cimetière placé autour (aître), c'est encore le cas pour le village de Falvy. L’église étant un lieu sacré, c’est là que les villageois effectuaient ces gravures. Ils traçaient un signe durable de souvenir pour les défunts.

         

pict0400.jpg

Dessin représentant un calvaire - Chevet


pict0397.jpg

 

La craie ou le calcaire se prêtent bien à la gravure de graffiti


          Ces différents graffiti sont faits d’incisions, nettes, profondes, exécutés avec beaucoup de précision, à main levée, à l’aide d’un compas ou en décalque autour d’un objet à l’aide d’un couteau ou d’une pointe métallique.


pict0399.jpg

Inscription ancienne et soignée

 

          L’homme laissait ainsi une trace de sa présence, d’un moment de son existence et de sa personnalité, son métier, sa croyance, son opinion, sa passion…


pict0408.jpg

 

          Face aux attaques de la pollution, des intempéries, ce patrimoine est fragile et menacé de disparition. Il y a d'autres inscriptions mais si effacées qu'il est difficile de les exploiter.


pict0415.jpg

 Le temps fait petit à petit disparaître ce graffito

          pict0403.jpgGénéralement associés à la présence d'un cimetière, les graffiti aux murs des églises restent cependant encore mystérieux

         

          Les hommes ont laissé une partie de leur histoire que nous découvrons, un peu voyeurs, au fil de la flânerie. Je vous invite à aller admirer ces graffiti qui se trouvent sur les murs extérieurs (Chevet et Chapelle Marie de Luxembourg) de l’église Sainte-Benoîte.


          Le terme "graffiti" (au singulier : graffito), vient du mot italien graffiare signifiant "griffer". Ce mot ne prend pas de "s" au pluriel.





Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau