Vitraux Sainte-Benoîte

Totalement dévastées durant la Grande Guerre, les verrières furent remplacées par le maître verrier Paul LOUZIER entre 1928 et 1933. Les vitraux de cette église sont désormais devenus d’exceptionnels décors à admirer en paix !


La Nativité

          Le  Vitrail de la Nativité : scène classique de la naissance de Jésus Christ. Effectivement, il s'agit d'un vitrail relatant aux fidèles la naissance de Jésus Christ dans une étable à Bethléem en Judée. Jésus est couché dans une mangeoire pour animaux  entre Saint-Joseph et la Vierge Marie, il est aussi entouré de bovins.  Joseph porte un manteau de couleur pourpre, cette couleur est réservée dans l'iconographie aux rois et aux empereurs.

 

Baptême de Jésus par Saint Jean Baptiste

          Jésus avait environ 30 ans lorsqu'il rejoint Jean le Baptiste, un prédicateur populaire qui prêche dans le désert de Judée, sur les bords du Jourdain. Jésus reçoit le baptême que Jean administre en eau vive pour le pardon des péchés.

          Cette scène est à la fois une Théophanie (manifestation de Dieu) et une affirmation de la divinité du Christ.

          Au-dessus de la tête de Jésus figurent une colombe, représentation de l’Esprit saint, et la tête de Dieu.

 

Entrée dans Jérusalem

          Au milieu de la foule des pèlerins venus à Jérusalem pour la Pâque, Jésus, monté sur un âne sur les pas duquel les disciples étendent leurs manteaux, est accueilli avec les branches d’olivier et de palmier.

          Ceux qui marchaient devant et ceux qui suivaient criaient : "Hosanna ! Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient ! Béni soit le règne qui vient, le règne de David notre père ! Hosanna au plus haut des cieux !"

 

La Cène

          La Cène (terme issu du latin cena : repas du soir) est le nom donné par les chrétiens au dernier repas que Jésus-Christ prit avec les douze apôtres le soir du Jeudi saint, avant la Pâque juive, peu de temps avant son arrestation, la veille de sa crucifixion (appelée encore Passion par les chrétiens), et trois jours avant sa résurrection. Après y avoir mangé la Pâque avec eux, il institua l'Eucharistie en disant : "Ceci est mon corps, ceci est mon sang".

 

L'arrestation

Jésus parlait encore quand arriva Judas, l’un des Douze, avec toute une troupe armée d’épées et de bâtons, envoyée par les grands prêtres et les anciens du peuple.

Celui qui le livrait leur avait donné un signe : "Celui à qui je donnerai un baiser, avait-il dit, c’est lui, arrêtez-le !"

Aussitôt il s’avança vers Jésus et dit : « Salut rabbi ! » Et il lui donna un baiser. Jésus lui dit : "Mon ami, fais ta besogne !"

S’avançant alors, ils mirent la main sur Jésus et l’arrêtèrent. Et voici, un de ceux qui étaient avec Jésus, portant la main à son épée, la tira, frappa le serviteur du grand prêtre et lui emporta l’oreille.

Alors Jésus lui dit : "Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui prennent l’épée périront par l’épée. Penses-tu que je ne puisse faire appel à mon Père, qui mettrait aussitôt à ma disposition plus de douze légions d’anges ? Comment s’accompliraient alors les Écritures selon lesquelles il faut qu’il en soit ainsi ?"

 

La crucifixion

Situé dans le chœur, ce vitrail représente la Sainte Vierge, le Christ en croix et saint Jean.

 

La Pentecôte

Quand arriva la Pentecôte (le cinquantième jour après Pâques), ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain il vint du ciel un bruit pareil à celui d'un violent coup de vent : toute la maison où ils se tenaient en fut remplie. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d'eux. Alors ils furent tous remplis de l'Esprit Saint : ils se mirent à parler en d'autres langues, et chacun s'exprimait selon le don de l'Esprit.

 

L'eau changée en vin à Cana

"Le premier signe que Jésus a accompli", nous rapporte Jean ch.3. L'insistance sur la quantité de vin ne doit pas nous distraire sur une autre réalité: Jésus donne la vie en abondance.

La portée symbolique du récit est évidente: Jésus vient inaugurer l'alliance nouvelle, l'alliance de Dieu et de son peuple. Il est l'époux en présence de qui il ne peut y avoir ni deuil ni lamentations.

L'apocalypse se termine sur un chant de triomphe les noces de l'agneau (ch 19), et l'avènement d'un ciel nouveau et d'une terre nouvelle, où il n'y aura plus de deuil, ni de cri ni de souffrance (Apo.21, 1-4) L'Église est l'épouse du Christ Que celui qui a soif vienne, que celui qui le veut reçoive l'eau vive gratuitement.

 

La multiplication des pains

Le récit de multiplication des pains se retrouve six fois dans les quatre évangiles. On y découvre le contraste entre Jésus, qui prend soin de la foule comme un berger prend soin de ses brebis, et les disciples, débordés devant la foule et qui demandent de la renvoyer. On a vu dans ces récits une sorte de catéchèse sur l'eucharistie. On recevra aussi les paroles de l'évangile de Jean, où chacun est mis devant le choix de suivre ou non Jésus. Beaucoup ont du dire: "non, je ne mange pas de ce pain là !", c'est-à-dire, "non, je ne suis pas prêt à donner ma vie en nourriture pour le monde". Les disciples par la voix de Pierre disent: à qui irions-nous? tu as les paroles de la vie éternelle.(Jean 6, 60-69).

 

Saint-Pierre

De son vrai nom Simon il est, selon les Évangiles un pêcheur du lac de Tibériade en Galilée. Pierre est toujours cité en premier parmi les apôtres.

Pierre a assisté et participé à plusieurs miracles ou évènements majeurs de la vie du Christ. Cependant, Jésus avait dit " Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois". Et de fait Pierre a abandonné Jésus pendant la Passion.

Jésus lui a pardonné, en a fait un des pasteurs de l'église et lui a confié les clefs du paradis.

Saint Pierre, le « prince des apôtres », possède deux clés : l'une en or, céleste, l'autre en argent, terrestre. Il a ainsi la capacité d'ouvrir et de fermer les portes du Paradis.

Il aurait été martyrisé et crucifié sous l'empereur Néron à l'endroit où s'élève la basilique Saint Pierre à Rome.

 

Les miracles de Jésus

 

Marie Madeleine

Marie Madeleine, son nom veut dire « Amertume ». Injustement traitée de prostituée dans nombre de récits populaires, la Bible nous dit que Marie était possédée par sept démons. Elle souffrait probablement d'une grave maladie mentale ou physique, dont Jésus l'a délivrée.



Guérison de la fille d'une Cananéenne

Jésus, étant parti de là, se retira dans le territoire de Tyr et de Sidon. Et voici, une femme cananéenne, qui venait de ces contrées, lui cria : Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David ! Ma fille est cruellement tourmentée par le démon. Il ne lui répondit pas un mot, et ses disciples s'approchèrent, et lui dirent avec insistance : Renvoie-la, car elle crie derrière nous. Il répondit : Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël. Mais elle vint se prosterner devant lui, disant : Seigneur, secours-moi ! Il répondit : Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. Alors Jésus lui dit : Femme, ta foi est grande; qu'il te soit fait comme tu veux. Et, à l'heure même, sa fille fut guérie.

Guérison d'un paralytique

Quelques jours après, Jésus revint à Capernaüm. On apprit qu'il était à la maison, et il s'assembla un si grand nombre de personnes que l'espace devant la porte ne pouvait plus les contenir. Il leur annonçait la parole. Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes. Comme ils ne pouvaient l'aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. Il y avait là quelques scribes, qui étaient assis, et qui se disaient au dedans d'eux: Comment cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ? Jésus, ayant aussitôt connu par son esprit ce qu'ils pensaient au dedans d'eux, leur dit: Pourquoi avez-vous de telles pensées dans vos cœurs? Lequel est le plus aisé, de dire au paralytique: Tes péchés sont pardonnés, ou de dire: Lève-toi, prends ton lit, et marche? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. Et, à l'instant, il se leva, prit son lit, et sortit en présence de tout le monde, de sorte qu'ils étaient tous dans l'étonnement et glorifiaient Dieu, disant: Nous n'avons jamais rien vu de pareil.

 

L’apparition à Marie-Madeleine

C’est encore une femme, Marie de Magdala, que l’évangéliste Jean présente comme la première à avoir rencontré le Ressuscité dans le jardin du Sépulcre. La scène est connue que le vitrail retrace selon les canons habituels : Marie à genoux, tendant les mains vers celui qu’elle vient de reconnaître et voudrait saisir Jésus, debout devant elle, une pelle dans une main – l’évangéliste précise qu’elle l’avait pris pour le jardinier (20,15).

 

L' Assomption

Le vitrail montre la Vierge Marie montant au ciel. Il correspond à la fête du 15 août, célébrée dès le VIè siècle. La conviction des chrétiens catholiques est que Marie, après sa mort, a bénéficié dans son corps et dans son âme, de la glorification acquise par son fils Jésus Christ. Ainsi l'assomption de Marie est, pour les chrétiens, l'image de ce qui leur est promis par le baptême.


Ajouter un commentaire